Le réalisateur

269
0

Court métrage, long métrage, documentaire, etc tels sont les mots propres au métier de réalisateur. Derrière l’écran de télévision ou de projection de salle de cinéma, le téléspectateur/ spectateur ne se doute pas toujours du grand rôle que joue le visionnaire derrière toute l’œuvre artistique.
Nous vous invitons à une découverte du métier de réalisateur à travers sa description.

1-En quoi consiste le métier de réalisateur ?
Le réalisateur travaille pour le cinéma, la télévision, la publicité et, de plus en plus, pour des entreprises qui veu- lent valoriser leur savoir-faire. En fonction de son cadre d’action, il réalise des films, courts ou longs métrages, des documentaires, des émissions, des publicités, des clips vidéo… Sur un tournage, il dirige les équipes à la fois du côté technique et du côté artistique.

Avec une intelligence de raconteur d’histoires, le réalisa- teur a la maitrise de lamise en pratique par la mise en scène de ses histoires concoctées à chaud grâce à une ima- gination riche et originale.

2 -Responsabilités
Au cinéma, il est souvent à l’origine du projet de film, par- fois même du scénario.
À la fois auteur, technicien et manager, le réalisateur coordonne toutes les étapes de la création d’un long-mé- trage, depuis la recherche d’un producteur jusqu’au mon- tage et au mixage final.
Il peut même participer à la promotion du film aux côtés des acteurs, lorsque son nom fait figure de référence.
Au sein de chaine de television, le réalisateur est le maî- tre d’ouvrage sur les différentes productions: emissions en direct, documentaires, journaux.

Le rôle du réalisateur de plateau est plus technique, moins créatif, puisqu’il s’agit avant tout de superviser la préparation, puis l’enregistrement des émissions en se conformant aux directives du producteur. Sélection des participants, choix des décors et du générique, position des caméras… il doit tout prévoir.

Durant l’enregistrement ou le direct, installé en régie, il donne des indications de prises de vues aux cadreurs, par micro et oreillettes interposés. Il est en contact direct avec la plupart des métiers qui font un film, du producteur aux techniciens en passant par les comédiens.

3 -Vie professionnelle
Le métier de réalisateur prend toute son importance sur le tournage : il doit, dans un délai limité, mener techni- ciens et acteurs vers ce qu’il désire tout en coordonnant le travail de chacun. Pour relever ce véritable défi, il peut compter sur desassistants réalisateurs qui prennent en charge la préparation du tournage et veillent à son bon déroulement. Généralement, l’on passe par une éta- ped’assistant avant de devenir réalisateur confirmé.

L’assistant-réalisateur entretient une relation privilégiée avec le réalisateur, ce qui enrichit son expérience. Il exerce sa responsabilité dans de la réalisation d’un film, dans la recherche des équipes de tournage à la diffusion du film.

Le réalisateur peut travailler partout où l’exige le tour- nage d’un film : en studio, en intérieur ou en extérieur.Il peut se consacrer des années durant sur un seul projet.

4 -Conditions de travail
Le réalisateur travaille à partir d’un scénario et d’un story-board. Il prépare les scènes à tourner en expliquant aux comédiens ce qu’il attend d’eux et en décrivant aux techniciens l’ambiance qu’il souhaite obtenir.
Lumières, décors, sons, mouvements de caméra… Rien n’est laissé au hasard. Il visionne ensuite tout ce qui a été filmé avant de donner ses directives au monteur qui choisit et assemble les différents plans du film.
Il est rémunéré au cachet, c’est-à-dire qu’il touche une somme d’argent pour la réalisation du film, puis des droits d’auteur à chaque diffusion de ce film.

Impossible de prévoir si un film aura du succès ou non. Il remet sa carrière en jeu à chaque réalisation.

Grâce aux nouvelles technologies, qui permettent de tourner un premier film à moindre coût, il devient plus facile pour un jeune réalisateur de faire ses armes.

5 -Formation pour accéder au métier
L’on peut accede au metier de réalisateur muni d’un BAC toutes series, suivi par une formation diplomante de deux ans minimum, pour les Brevet de Technicien Supérieur (BTS) audiovisuel et trois ans pour la Licence Profession- nelle audiovisuelle, ou La Licence en Etudes Cinémato- graphiques, option Réalisation.

La formation, basée sur la maitrise des métiers de l’image et du son peut etre complétée par un master.

6 -Compétences /Qualités requises
Pour devenir réalisateur, il faut savoir diriger, coordon- ner, créer.
Toutefois ce métier exige de la part de l’intéressé le sens de la recherche et de l’apprentissage par ses moyens pro- pres.Et savoir l’exprimer demande un vrai talent.
-Inventif : le réalisateur doit trouver des solutions à des problèmes techniques ou artistiques. Il fait sans cesse preuve d’imagination et de créativité.
-Directif : chaque fois que cela est nécessaire, il sait im- poser ses choix et les faire respecter. A lui d’user de di- plomatie, de persuasion ou d’autorité, selon les cas.
-Cultivé : le réalisateur a une connaissance très étendue de l’histoire du cinéma, qu’il s’agisse de films, d’acteurs, d’autres réalisateurs, en France ou à l’étranger.
-Précis : aucun détail ne lui échappe. Il assure la cohé- rence du film et doit donc faire attention à chaque plan, à chaque scène.

7- Ecoles qui offrent cette formation
De nombreux établissements forment aujourd’hui dans les métiers de l’audiovisuel et du cinéma.
Au Bénin, nous pouvons citer l’ISMA qui jouit d’une grande notoriété. Cet établissement assure la formation initiale  et  la  formation  continue  des  professionnels. VIDEO LEADER est aussi un centre d’apprentissage. Au Togo, l’Ecole Supérieur des Etudes Cinématogra- phiques (ESEC), à Lomé,
L’Institut Numérique d’Afrique Francophone (INAF) mais aussi l’école de cinéma ECRAN constituent des cré- neaux de formation.
Il en est de même pour le Centre Africain de Production
Audiovisuelle (CAPA) au Cameroun.
Il existe aussi des réalisateurs qui se sont formé sur le tas.

8- Le dernier mot
Bien que les principaux débouchés tels que les sociétés de production audiovisuelle et les chaînes de télévision ne sont pas de grands recruteurs, le métier de réalisateur s’illustre à travers de valeureux talents lors de festivals existant dans différents pays : Quintessence au Bénin, FESPACO au Burkina Faso et Clap Ivoire en Cote d’Ivoire.

Travailler dans le cinéma est le rêve de tout débutant. En réalité, peu de jeunes réalisateurs ont la chance d’y faire carrière. Aussi doivent-ils s’armer d’un très bon car- net d’adresses.
De toute façon, le cinéma est un art encore jeune qui cherche à se construire. La productivité africaine est ex- portable.

LAISSER UNE RÉPONSE