Abomey

139
0

Inside Benin vous amène dans ce numéro à la découverte de la capitale historique du Bénin : Abomey ! Une ville du centre Bénin qui à ce jour, ne dispose pas encore de centre universitaire malgré sa présence dans la nouvelle carte universitaire du Bénin.

Présentation
itué  au  centre  du  Bénin  dans  le  département
du Zou à 147 Km des berges de l’Océan    At- lantique  et  de  Cotonou (capitale  économique
du Bénin, avec son aéroport international et son es- pace portuaire), la ville d’Abomey s’étend sur plus de 200 km2 avec une population estimée à 101.586 habitants (selon le recensement de 2002) répartie dans sept arrondissements  (Vidole,  Djegbe,  Houn- li, Zounzonme, Agbokpa, Detohou, Sehoun. ) et 29 quartiers. Chaque quartier ou groupe de quartiers se crée autour d’un roi ou d’un dignitaire.
De sa position centrale Abomey peut faire relier ai- sément le Togo à l’ouest, le  Nigeria  à  l’Est  et  le Niger et Burkina Faso au Nord.

Histoire et Culture
’histoire    d’Abomey    est    fortement    liée    à
l’histoire  du  pays,  la  République  du  Bénin. Abomey  n’est  pas  seulement  le  Chef  lieu  du
Département du Zou, elle est à juste titre baptisée la Capitale historique de la République du BENIN, ancienne REPUBLIQUE DU DAHOMEY.
«Agbome» ou Abomey était un ancien royaume célè- bre d’Afrique de l’ouest dans le Golf du Bénin. Un royaume situé sur la terre ferme et qui s’est étendu jusqu’à la mer (Océan Atlantique) à la suite des séri- es de guerres expansionnistes inter-royaumes. Cette cité guerrière a trouvé le génie de se protéger par un rempart constitué d’un fossé large de six mètres en- viron et profond de plus de cinq mètres qui ceinture toute la ville en ne laissant que quatre issues toutes protégées par des détachements armés. C’est de cette fortifi- cation que la ville tire son nom de «Agbome = à l’intérieur de la fosse». Douze rois et une régente se sont succédé entre 1600-1894.
Les activités artisanales et agricoles s’y développent selon l’émulation des rois d’alors. C’est ainsi qu’à l’image du grand palais central, les palais royaux privés dans les quartiers, constituent des reliques de nos rois ou dignitaires. A pro- pos du grand palais implanté au cœur de la ville, il est la synthèse de l’ensemble de toutes les activités politiques, économiques, sociales et religieuses qui se menaient dans le royaume. Un marché animé par les amazones et les reines y est greffé. La richesse du patrimoine culturel s’explique par la diversité des origines des groupes humains qui composent la population de la Commune, la variété et la diversité des activités socio-économiques de ladite population.
Capital historique du Bénin, cité phare de l’ancien royaume du Dan-Homè Abomey abrite de nombreuses richesses cul- turelles et touristiques. On y trouve en plus du grand palais royal, le grand musée déclaré patrimoine mondial inscrit dans la liste de l’UNESCO, de nombreux palais privées royaux, des     temples vodou, les bâtiments coloniaux ; des murailles, une architecture caractéristique des collec- tivités etc. Abomey est une pièce muséale, un objet témoin à valoriser.
Il faut d’ailleurs signaler que Abomey est classé grand site historique de l’Afrique de l’Ouest au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1982 et classé en péril en 1985.

Climat et Géographie
itué   sur   le   plateau   à   200m   environ   d’altitude

Abomey jouit d’un climat merveilleux, de   transi- tion entre climat chaud et humide de la cote et le
climat chaud et sec du nord Bénin.
Le   sous   sol   d’Abomey   contient   quelques   richesses
minières : Marbre, eau minérale en voie   d’exploitation.             2
La  ville  calme  et  verdoyante  dispose  d’une  végétation
de savane avec de nombreux arbres qui   agrémentent le cadre de vie.
Formation
bomey est l’un des chefs lieux de département
qui ne dispose pas encore de structure de for- mation  universitaire  publique  ou  privée.  Né-
anmoins, d’après le programme de renforcement de la carte universitaire du Bénin, la ville d’Abomey devra être dotée d’un centre de formation dans les techniques industrielles (Ecole Polytechnique). Le site est retenu. Mais les travaux d’aménagement n’ont pas encore dé- marré.
Il faut noter qu’il existe d’autres structures de formation à Abomey. On peut entre autre parler de l’IFADEM.
Co-pilotée par l’Organisation internationale de la Fran- cophonie (OIF) et l’Agence universitaire de la Franco- phonie (AUF), l’Initiative francophone pour la forma- tion à distance des maîtres (IFADEM) participe aux efforts internationaux en faveur d’une Éducation de base de qualité pour tous et vise à améliorer les com- pétences des instituteurs dans l’enseignement du et en français.
IFADEM a choisi pour sa phase d’expérimentation la circonscription scolaire d’Abomey, qui couvre deux des douze départements du Bénin : Collines et Zou.
En concertation avec les autorités béninoises, elle y concentre son action sur les instituteurs titulaires de la première certification de l’enseignement primaire — le Certificat élémentaire d’aptitude pédagogique (CEAP)
— et désirant se préparer au Certificat d’aptitude péda- gogique (CAP).
Le parcours de formation IFADEM au Bénin concernera au final un effectif de557 instituteurs.

Conclusion
bomey est un grand bourg à la croisée de la tradi- tion et de la modernité. Les autorités en charge de l’aménagement de la ville ou celles en charge
de sa réhabilitation – Agence de réhabilitation de la Cité historique d’Abomey (Archa) – devront mettre les bou- chées double pour doter la ville d’un centre de formation universitaire et permettre ainsi à Abomey d’emprunter résolument le chemin de la modernité.
LEGENDE : 1 – Maire de la ville d’Abomey; 2 – Cour royale ;
3 – ; 4 – Palais royal d’Abomey ; 5 – Statue du roi Béhanzin; 6 –
Cathédrale. Aujourd’hui, la Commune d’Abomey a acquis son autonomie juridique et financière et doit œuvrer pour son développement. Et si la nature ne l’a pas dotée de grandes ressources minières, Abomey est une localité qui bénéficie d’un hérit- age culturel riche, dense, varié qui est resté quasi- ment à l’état de friche malgré l’appui, l’intérêt et l’attention que lui accordent des institutions. Le Maire élu s’appelle Blaise Onésiphore Ahanhan- zo Glèlè. Le Conseil communal est constitué de 19 conseillers.
La ville est aussi en centre administratif de l’Etat. Son espace commercial est constitué d’un mar- ché au centre ville de nombreux autres petits marchés et   de quelques boutiques.

LAISSER UNE RÉPONSE